AEFE : Appel urgent à la grève pour le lundi 27 novembre..
 
Voir la version en ligne
 
 
[
 
Tous en grève le lundi 27 nombre 2017 !
 
Cher-es collègues,

Le 18.10, le SNEP HDF vous alertait sur la situation budgétaire catastrophique de l'AEFE, suite aux annulations de crédit (33M€) sur le budget 2017 qui se traduit par des conséquences immédiates sur les établissements et les personnels : annulations de subventions, augmentation du poids budgétaire sur les établissements, fermetures de postes. Or, le budget de l'AEFE était déjà, depuis plusieurs années, réellement insuffisant pour mener à bien les missions de service public de l'Agence, ce que les syndicats de la FSU n'ont cessé de dénoncer.
Les syndicats de la FSU ont immédiatement réagi (alerte à la presse, interventions auprès des parlementaires élu-es des Français de l'étranger, courrier au Ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, communications de toute sorte) et vous ont proposé des actions locales, telles que l'adoption d'une motion commune dans les conseils d'établissement. Vous avez pu suivre cette actualité par le site HDF et sur notre compte Twitter. Tous les syndicats de la FSU oeuvrent conjointement pour la défense de l'établissement public.

La FSU est à l'initiative d'un communiqué de presse (en voie de finalisation) rassemblant les organisations syndicales représentatives de l'AEFE et des parlementaires.

Dans ce contexte, deux rendez-vous cruciaux vont fixés :

--> Le 21 novembre, le Comité technique de l'AEFE (la FSU y a 4/5 sièges) traitera notamment de la carte des emploi :
 
- très nombreux postes d'expatriés supprimés pour la rentrée 2018, alors que, dans de nombreux cas, les collègues s'étaient vus notifier leur renouvellement.
 
- très nombreux postes de résidents supprimés. Si, à notre connaissance, ces fermetures ne concernent pas de collègues en cours de contrats mais les postes vacants ou de collègues en départ, elles obèrent toute forme de résidentialisation possible des titulaires non résidents (TNR). Les postes gelés pour les collègues recrutés l'an dernier dont le détachement a été refusé par le MEN sont aussi fermés.)
 
- L'Agence a également accéléré le plan de suppression des résidentialisations à l'année sur rompus de temps partiels. Il s'agit donc déjà d'une précarisation accrue des personnels de l'AEFE.
 
Ces suppressions ne sont qu'un début. En effet, au budget 2018,est prévue la suppression de 80 postes d'expatriés et de 100 postes de résidents pour la rentrée prochaine. Aussi, d'autres fermetures seront nécessairement présentées au Comite technique de février, si nous ne nous mobilisons pas massivement dès à présent. pour rappel, l'Agence a programmé 512 suppressions de postes sur 3 années.
 

--> Le 27 novembre, le Conseil d'administration (la FSU y a 4/5 sièges) se prononcera sur le budget de l'AEFE. La FSU remettra au Président du Conseil d'administration, vos motions de CE et déclarations liminaires (pensez à nous les faire parvenir si ce n'est déjà fait). Dans les établissements :
 
- les fonds de réserve sont diminués drastiquement pour faire face à l'augmentation du pourcentage de la contribution (de 6% à 9%), en limitant l'augmentation des frais d'écolages, alors que les établissements n'auront plus de subvention de l'AEFE,

- les conséquences sur le plan pédagogique se font déjà sentir par la remise en cause de projets et des diminutions de crédits pédagogiques.
 
A ce contexte s'ajoute la question des détachements et spécifiquement du renouvellement pour nos collègues du premier degré.

Le CT aura donc lieu avant le CA, mais c'est bien au CA que le budget de l'AEFE pour 2018 sera présenté, avec toutes ses conséquences à court terme mais aussi plus largement sur le long terme. Le fonctionnement même de l'établissement public, sa capacité à remplir ses missions et à garantir la situation de ses personnels sont aujourd'hui menacés.

 
Etant donné la gravité de la situation, les syndicats de la FSU (SNES, SNEP, Snuipp, SNASUB) sont contraints d'appeler à la grève le 27 novembre 2017, jour du Conseil d'administration.

Les délais sont courts, nous en avons conscience, mais il s'agit d'un coup inédit porté à l'établissement public. D'autres modèles existent et nous en connaissons tous les travers, nous n'en voulons pas, ils sont dévastateurs pour les droits des personnels, pour les conditions d'exercice et pour l’Éducation !

Il n'y a pas d'alternative, une mobilisation massive, à la hauteur des enjeux, doit avoir lieu dans l'ensemble du réseau.


Tous en grève le 27 novembre,
dans l'ensemble du réseau !
 
 
SNEP FSU
76 rue des Rondeaux
75020 PARIS

hdf@snepfsu.net
Facebook
Twitter
Google+
Youtube
 
 
Cet email a été envoyé à tous les profs d'EPS de l'étranger.
 
 
Envoyé par
SendinBlue
 
 
© 2017 SNEP hdF